manhattan freebies grocery printable coupons october 2013 coupons for restaurants in cape coral fl free shutterfly photo book coupon code 2013 coupon code for ontario science centre 2012 groupon wedding deals 2014 kent

SERVICE > CHIRURGIE – ANESTHÉSIE

On distingue principalement les chirurgies dites de convenance (principalement les stérilisations) et les interventions curatives (chirurgie mammaire, abdominale, soins dentaires etc…).

* Déroulement d’une chirurgie :
– Visite préopératoire : avant chaque chirurgie, nous nous assurons de l’état de santé de votre compagnon.  Cette consultation permet de vous présenter les motifs justifiant l’intervention chirurgicale, de vous en expliquer le déroulement et les suites postopératoires. Nous pouvons alors vous établir un devis le plus précis possible du coût de l’intervention et des soins annexes.
L’ anesthésie  : cet acte peut présenter un risque  pour votre compagnon ( animal âgé, insuffisant cardiaque, race à risque type Bouledogue…), c’est pourquoi nous prenons toutes les précautions lorsque nous endormons votre animal afin de réduire au maximum le risque anesthésique.
– Bilan sanguin préanesthésique : cette analyse de sang, réalisée à la clinique, sur un animal à jeùn de préférence, permet d’évaluer  le fonctionnement des principaux organes internes ( foie-reins-pancréas), de déceler d’éventuels anomalies et éventuellement d’adapter le protocole anesthésique en fonction des résultats d’analyse .
Détermination du poids : Tout animal, à son arrivée dans la clinique, est pesé de façon précise afin de calculer exactement le protocole anesthésique qui lui est destiné.
Chirurgies à risque : Pour les animaux à risques particuliers et/ou pour les chirurgies les plus longues, sont pratiqués systématiquement un cathétérisme veineux, une intubation endo-trachéale et un monitoring respiratoire.
Prise en charge de la douleur : Nous attachons un soin particulier à gérer systématiquement la douleur en injectant des antalgiques avant ou pendant les chirurgies. Ces produits potentialisent l’effet des anesthésiants et permettent d’en diminuer les doses. De plus, ils permettent un réveil beaucoup plus en douceur et une récupération plus rapide. Nous pouvons ainsi diminuer au maximum le temps d’hospitalisation et vous rendre votre compagnon plus rapidement (en général nos patients sont hospitalisés sur une demi- journée et repartent le jour même de l’intervention )
Préparation du site opératoire : Pour diminuer au maximum les risques septiques (risques d’infection), une attention toute particulière est portée à la préparation de nos patients : tonte de la zone, nettoyage avec une solution moussante et désinfectante (bétadine savon), permettant d’obtenir l’asepsie de la zone opératoire.
– Suites opératoires : Dans certains cas, l’animal est rendu sans pansement, un carcan est alors conseillé, une simple antisepsie de la cicatrice est généralement nécessaire.
Dans le cas où  l’animal est rendu avec un pansement, nous programmons en général un contrôle gratuit dans les 2 jours après l’intervention.
Les points sont retirés 10 à 12 jours après la chirurgie. Dans certains cas ( animaux difficiles, très peureux ou agressifs…) nous utilisons des fils résorbables pour la peau ce qui peut dispenser du retrait des points. Ils disparaissent seuls au bout de 2 à 3 semaines.
Dans la plupart des cas, nous mettons en place un traitement pour gérer la douleur liée à l’acte chirurgical. Ceci permet à votre animal de récupérer plus vite et de reprendre plus rapidement une vie normale.
* Interventions les plus fréquentes :
Chirurgie de l’appareil génital :
– l’ovariectomie (ablation des ovaires) ou l’ovario-hystérectomie (ablations de l’utérus et des ovaires) pour stériliser les chiennes et les chattes.
– la mastectomie qui est une ablation des mamelles chez la chienne ou la chatte souffrant de tumeurs mammaires.
– la castration qui consiste à enlever les testicules pour stériliser les chats et les chiens.
Chirurgie cutanée et sous-cutanée :
– exérèse de kystes, verrues, tumeurs cutanées.
– sutures cutanées et musculaires sur diverses plaies ( parage d’abcès, morsures, plaies de chasse…)
Chirurgie dentaire :
– détartrage, polissage, extractions dentaires ( dents de lait, dents carnassières suite à un abcès dentaire…)
Chirurgie de l’oeil et de ses annexes :
– Traitement de certains ulcères cornéens n’ayant pas rétrocédé au traitement médical ou ulcères d’emblée très profonds : tarsorraphie +/- cautérisation
– Exérèse de papillome palpébral ( petite tumeur sur le bord libre de la paupière)
– correction de l’entropion ( enroulement de la paupière vers l’intérieur) ou de l’ectropion ( phénomène inverse)
Chirurgie de l’appareil urinaire :
– cystotomie : intervention qui consiste à inciser la vessie pour en explorer son contenu
– urétrostomie : intervention qui consiste en une ouverture des voies urinaires basses, l’urêtre, pour en extraire des calculs par exemple.

Chirurgie de l’appareil digestif :
– réduction d’ hernie inguinale, hernie ombilicale…
– exérèse de circumanalomes, tumeurs du pourtour de l’anus, très fréquentes chez le chien mâle, âgé, non castré.
– splénectomie : ablation de la rate suite à un accident ( hématome) ou lorsqu’elle présente un caractère tumoral.
– entérotomie et enterectomie : ouverture ou ablation d’une partie de l’intestin lors de corps étrangers dans le tube digestif
 
Chirurgie osseuse :
– Amputation d’un doigt ou d’un membre ( suite à une blessure dans un piège, à l’évolution d’une tumeur osseuse…)
– Caudectomie ( coupe de queue, dans un but curatif uniquement)

Pour les chirurgies nécessitant un matériel très spécifique ou une compétence particulière nous faisons intervenir directement à la clinique, une équipe de vétérinaires itinérants expérimentés en chirurgie.
    Ainsi, une majorité des interventions « lourdes » (chirurgie de la colonne vertébrale type hernie discale, chirurgie osseuse complexe, pose de prothèse de hanche, chirurgie très particulière des tissus mous type hernie périnéale, uretère ectopique …) peut être réalisée dans nos locaux.
    Ceci présente deux indéniables avantages : cela évite d’une part au propriétaire, déjà éprouvé par l’état de santé de son animal, de se déplacer à plusieurs centaines de kilomètres pour soigner son compagnon, ce qui implique fatigue, coût et transport d’un animal souvent mal en point. D’autre part cela nous permet d’assurer nous-mêmes les soins postopératoires et le suivi de nos patients en évitant l’hospitalisation prolongée dans des structures hospitalières qui ne connaissent pas l’animal et son entourage familial.